Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2012

La Hongrie et la démocratie (suite)

Comme le titre "Toute l'Europe", le torchon brûle entre la Commission européenne et la Hongrie"(note de l'édition du 22 Février)

Pourtant, rien n'est simple et rien n'est réglé !                       drapeau hongrois.jpg

Le 16 Février, un vote a eu lieu au Parlement européen sur l'attitude des institutions européennes face à la question hongroise, soit la démocratie et ce pays. (Pour l'historique, voir notre note du 7 Janvier, remise à jour le 13).

Les députés avaient le choix entre 2 motions (trois si on compte celle du Groupe des Conservateurs et Réformistes européens qui compte une majorité d'Anglais et dont la motion  rejoint celle du PPE)

La motion proposée par le parti Populaire Européen (auquel appartient l'UMP) qui attend la réponse de la Commission après son examen de la Constitution hongroise, mais sur une étude assez  technique de celle-ci, en constatant que la Charte des droits fondamentaux y est présente et qu'il faut respecter le choix des citoyens, si choix il y a eu; l'allusion à  la "Charte des Droits fondamentaux"  est-elle garante de son respect ? On a vu dans le passé des élections législatives porter au pouvoir des gens "démocratiquement" élus et qui ont été à l'origine d'une  sombre période de notre histoire !

Une autre motion a été présentée par les SD (socialistes), l'ADLE (Alliance des Libéraux et Démocrates), les "Verts" et la GUE (la gauche européenne). Elle résume les inquiétudes de ses membres face à cette constitution, rappelle ce qu'est une démocratie et demande à la Commission une analyse plus poussée de ce qu'elle a prévu de faire : comment s'exerce la démocratie, sur quelles bases essentielles se fonde son fonctionnement, et qu'en est-il dans les faits? Quelle indépendance pour la justice et les médias, quels droits pour l'opposition? En conclusion, les députés demandent que soit mise en route la procédure induite par l'article 7 du Traité sur les valeurs de l'UE auxquelles adhère tout état entrant dans l'Union..

Cela, c'était le 16 Février. Le 22, le " torchon brûle entre la Commission européenne et la Hongrie"; mais la cause est financière ! Voir la note d'info de la RTBF.Be de ce 22 Février)

"La Commission européenne sanctionne la Hongrie pour son déficit". En effet, elle propose de la priver du tiers de ses subventions recevables au titre du fonds de cohésion social, son déficit dépassant les seuils autorisés (elle n'est pas la seule !), et les mesures prises par le gouvernement pour le réduire étant insuffisantes et surtout ponctuelles (nationalisation des caisses de retraite privées, que l'on ne peut ni nationaliser chaque année ni par la même occasion, empocher les cotisations versées).

La Hongrie n'a pas, et de loin, le plus fort déficit de l'UE. Sous ces menaces de sanctions économiques, difficilement applicables, la Commission  n'est-elle pas finalement inquiète des dérives de cet état, ce qui est normal si on demande à chacun de respecter les valeurs démocratiques de base? Dans ce cas, oui, "le torchon brûle entre la Commission européenne et la Hongrie", mais ce serait pour plus de démocratie en Europe, donc in fine, pour un plus.

Viviane Boussier (ces propos n'engagent que leur auteur)

Dernière info: Sommet de la zone euro annulé vendredi, l'Allemagne pointée (source AFP du 28 Février)

 

06/02/2011

2011:année du bénévolat et du volontariat

L'année 2011a été déclarée par le Conseil des ministres et le Parlement européens  Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active  pour désigner les deux formes d’engagement qui correspondent aux formes d’engagement que la Commission souhaite célébrer.logo-centre europ du volontariat.jpg

Tous les pays européens y participent. En France, la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative est responsable de la coordination des événements qui ponctueront cette année.

 A cette occasion, une campagne de labellisation aura lieu du 7 au 13 février 2011.

Les priorités de cette année 2011 sont :

-développer le bénévolat et le volontariat

-mieux les reconnaître et mieux les valoriser

-développer leur dimension européenne

Nous souhaitons une très bonne "semaine du bénévolat et du volontariat" à toutes celles et ceux qui prennent de leur temps pour participer à cet engagement citoyen, qui est primordial pour garder les liens sociaux dans une société de plus en plus individualiste.

Quelques sites qui évoquent cette journée et cette année:

http://anacej.asso.fr/2011/01/16/2011-annee-du-benevolat-...  site auquel j'ai emprunté ces informations

http://www.benevolat.public.lu/fr/actualites/2009/04/anne...

Le communiqué de presse de la Commission annonçant le lancement de cette année

Bonne lecture

Viviane Boussier

 

 

 

 

 

03/02/2011

Lu pour vous !

 

La maison de l’Europe à Paris, dans sa lettre n° 16 de Janvier/février 2011, fait le point sur l’actualité et les conférences qui ont eu ou auront lieu pendant cette période.maison_europe_paris.jpg

 

Parmi celles-ci, l’audition de Jean-Paul COSTA , Président de la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

 

Jean-Paul Costa, Président de la Cour européenne des droits de l'Homme depuis 2007, était l'invité de la Maison de l'Europe de Paris, le 9 décembre 2010. Il est le deuxième Français, après René Cassin, père de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, à présider l'organe juridictionnel du Conseil de l'Europe. Il a expliqué le rôle de la Cour et l'importance de la Convention européenne des droits de l'homme, texte qui célébrait son soixantième anniversaire le 4 novembre 2010.

 

Le document joint explique clairement le rôle de cette Cour, à ne pas confondre avec la Cour de justice européenne.

 

Je vous invite aussi à lire le débat sur la politique énergétique de l’Europe dans le cadre de la séance du  Conseil européen du 4 février consacré pour la première fois exclusivement à l'énergie. (voir notre note du 28 Janvier sur ce sujet de l'Europe de l'énergie)

 

 Tout ceci est sur le site de la maison de l’Europe de Paris

 

Viviane Boussier